Le mardi des arbres: Bleu, blanc, jaune

Bouleau jaune/mérisier (Yellow birch)

Bouleau jaune/merisier (Yellow birch)

Visite guidée mardi prochain (18 août):
Les arbres du 19 ième et les récents arrivés, campus McGill,
détails à la fin de l’article.

Parmi les noms communs des arbres, le bleu, le blanc et le rouge reviennent souvent. L’épinette bleue,  le frêne blanc, le chêne rouge, par exemple. Noir aussi, comme l’érable noir, le pin noir d’Autriche et l’épinette noire de la forêt boréale. Mais, le jaune me semble moins commun. Sauf – évidemment – dans le cas du bouleau jaune (Betula allegheniensis, Yellow birch) que vous voyez ici.

Ma photo, prise cette semaine au pied est du mont Royal, près du sentier qui longe les résidences de l’université McGill, est floue mais elle montre bien l’origine du jaune de ce bouleau. L’écorce du boulot jaune a l’air métallique — parfois doré, parfois argenté. En fait, c’est peut-être le platine, le métal qui ressemble le plus à la couleur de ce bouleau à bois dur. Un vrai blond platine quoi?!

Avant d’approfondir mes connaissances des arbres, j’étais confuse par rapport à ce bouleau. Mes amis francophones l’appelaient merisier, c’est-à-dire une espèce de cerisier français. Pourtant, l’écorce ressemblait à un genre de bouleau. Finalement, j’ai appris que c’était les deux mais pas en même temps. Les premiers colons français l’appelaient merisier car ils ont trouvé que les feuilles de ce bouleau ressemblaient aux feuilles du merisier de France (Prunus avium, Sweet-cherry) que vous voyez ci-bas.

Merisier des oiseaux avec fruit

Comme nous faisons tous, les premiers Européens catégorisaient la botanique selon leurs connaissances — qui étaient, évidemment, européennes. C’est vrai qu’il y’a une certaine ressemblance entre la feuille de cerisier et de bouleaux. L’écorce de jeunes bouleaux et de jeunes cerisiers peuvent également se ressembler; ils ont tous les deux des lenticelles (lignes horizontales) marquantes.

Feuilles du bouleau jaune

Feuilles du bouleau jaune

Lenticelles dun cerisier

Lenticelles d'un cerisier

Mais, la vérité est dans la fleur et le fruit et c’est là que notre merisier devient un bouleau. (D’ailleurs, les Français devaient être déçus du merisier de l’Amérique quand il n’a pas produit de cerises.) Les merisiers – et tout cerisier – sont de la famille des rosiers, alors ils ont des fleurs à cinq pétales et cinq sépales (la structure sous la fleur qui le soutient). Les bouleaux, par contre, ont des chatons, mâles et femelles qui sont, chez la plupart des bouleaux, sur le même arbre. Le fruit, qui à maturité consiste en de petites graines ailées, enveloppées par une écaille, est caché dans le chaton femelle. À l’automne et en hiver, le chaton entier se défait et les graines sont dispersées par le vent, parfois sur la neige glacée.

chaton mâle du bouleau jaune (groupé en trois)

chaton mâle du bouleau jaune (groupé en trois)

D’habitude, le bouleau jaune est considéré comme un arbre de forêt qui pousse dans les sols riches et humides à côté des érables à sucre et des tilleuls, dans le sud et des sapins baumier, du pin blanc et des épinettes, plus au nord. Il y en a beacoup sur le flanc est du mont Royal, surtout sur la pente. Car sa graine préfère l’humus créé par une bûche nourice (l’arbre mort tombé en forêt), le bouleau jaune a souvent des racines relevées sur la terre comme une balérine sur ses pointes.

Grace à sa beauté, sa grandeur, et son utilité, le bouleau jaune est l’arbre national du Québec. Il est un des feuillus les plus exploités pour son bois dur qui est facile à teindre et à polir. Les planchers chez nous sont en bouleau jaune – ou en merisier, comme on entend encore souvent.

Malgré la beauté de l’écorce et la forme du bouleau jaune, c’est rare de le voir planté en tant qu’arbre ornemental. Mais, dans la ruelle entre l’avenue Laval et la rue Henri-Julien, j’ai trouvé ce beau spécimen.

yellow birch laval sm

Dernièrement, Éric Champagne, horticulteur superviseur à l’université McGill a planté un bouleau jaune sur le campus au sud de Strathcona Hall, le gros pavillon au coin des rues Université et des Pins. Pourquoi? Parce que le bouleau jaune résiste à l’agrile du bouleau, l’insecte qui s’installe dans le bois des bouleaux et qui empêche la conduite de l’eau et d’autre nutriments. “Son bois, plus dur, ne se fait pas pénétrer par l’insecte,” il m’a dit.

Aux côtés de notre bouleau jaune vedette (à McGill), se trouvent d’autres arbres de différentes couleurs: un bouleau noir, un frêne bleu et un vieux frêne blanc. Alors, plein de couleurs à explorer mardi prochain lors de la promenade guidée des arbres du campus McGill.

Visite guidée des arbres, Les vieux et les nouveaux: Campus McGill

Départ: les marches du Musée Redpath

Quand?: mardi le 18 août, 17h30 – 19h30, svp arrivez à 17h15

Tarif: $12

Inscription: bronwynchester@gmail.com, 514-284-7384

À apporter: crayon, de l’eau

5 comments

  1. Merci Bronwyn pour cette belle chronique !

    Bleu ,blanc et jaune ! Noir et rouge ! ,…

    Argenté et or ?

    Oui comme dans Sapin Argenté. Or ? Oui ,comme dans l’arbre aux araignées d’or vous savez cet autre nom de l’Hammamélis de Virginie .

    Mais ces derniers n’équivalent pas ce blond métallique de l’écorce de notre bouleau jaune comme tu le dis si bien !

    Un jour je marchais avec un français dans le bois . Au moment où nous sommes arrivé devant un magnifique spécimen de bouleau jaune son étonnement fut tel qu’il croyait qu’il s’agissait d’une peinture artificiel ! Sa joie fut grande de voir tant de beauté …!

    La mienne est aussi grande devant cette magnifique photo qui se confond aussi bien avec une peinture à l’huile qu’une aquarelle d’un peintre de grand talent !

  2. Je parle de la photo du haut , la première !

  3. C’est vrai comment c’est étonnant cette couleur. Je me souviens très bien du moment où je suis devenue consciente de cet arbre. Jeune, ayant grandi à Toronto, je ne le connaissais pas. Ce n’était que dans ma trentaine, en marchant dans la Vallée Ruiter, près de Poton, Mt-Sutton, Mansonville, dans les Cantons de l’est, que j’ai vu mon premier boulot jaune, brillant au soleil. Sur le mont Royal, les plus vieux brillent moins et deviennent plus foncés, leur écorce s’exfoliant en grandes plaques lateralles.

  4. Leaf differences between the French cherry and the yellow birch: the leaf of the French cherry has a curve at its tip; also, the leaf is much shinier than a yellow birch leaf.

  5. THIS EXPLAINS IT !!! ~ I AM ALLEGIC TO BIRCH !!!! and this whole time I was sitting outside the McGill campus !!! To make matters worse, I work right across the street from McGill now. DAWN IT !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *