5 comments

  1. Pourquoi avoir choisi de glorifier ce graffiti? Tant d’autres choses mériteraient une photo dans ce quartier… Le manque de respect de ce graffiteur face à la propriété privée (ou publique) est-il justifié? Est-ce que ça rend son message plus pertinent?
    Je ne trouve pas. Ses opinions, il est libre de les partager, mais pas comme il l’a fait.

  2. L’idée n’était pas de glorifier le “graffiti”. Pas du tout. Simplement de témoigner d’une réalité. Et j’espère réellement que cette tribune n’incitera pas l’auteur à en faire davantage, comme c’est parfois le cas avec des tags (signature faite rapidement), où l’intention principale est de marquer son territoire. Mais je ne crois pas que ce soit le cas ici.

    Le fait est que le mécontentement vis-à-vis les nombreux condos qui poussent un peu partout à Saint-Henri s’exprime beaucoup via la bombe aérosol depuis quelques temps. L’exemple photographié est très loin d’être un cas isolé. C’est aussi un fait que ce n’est pas le moyen le plus respectueux de s’exprimer, mais c’est tout de même un moyen de communication. Assez efficace même.

    On est loin de la situation à Berlin où plus de 200 voitures de luxes ont été incendiées en 2009 pour protester contre la gentrification. Mais à mon avis, légal ou pas, ce type d’expression ne peut pas être passé sous silence. 

  3. 100 bucks says that this was spray painted by a “rebellious” 23 year old from Oakville who grew up behind a white picket fence.

  4. I second William’s post! Canadian hipsters are hilarious! :) 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *