Maison Radio-Canada to be converted into hotel, condos, offices

Montreal is awash in development. Between the two megahospitals, the Quartier des spectacles, Griffintown, Viger Station and countless smaller residential, commercial and infrastructural projects, we haven’t seen this much activity since the 1960s.

Now you can add another big initiative to that list: the CBC building, an east end landmark that was itself a major urban renewal project built in 1970, will be converted into hotel, condo and office space. Its expansive parking lots will be developed, too. La Presse broke the story this morning; they have more details:

Le service d’urbanisme de l’arrondissement de Ville-Marie a reçu le projet hier à des fins d’approbation. On y prévoit des appartements, des bureaux, des commerces et un hôtel. Quand les travaux seront terminés, le secteur n’aura plus le même visage. L’investissement est presque équivalent au projet de revitalisation de Griffintown, dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

Selon ce qu’a appris La Presse, l’Office national du film (ONF) envisage d’y déménager son studio du chemin de la Côte-de-Liesse, tout comme Téléfilm Canada, actuellement logé rue Saint-Jacques. Les deux organismes n’ont pas confirmé cette information.

(…)

Afin de répondre aux besoins de Radio-Canada en espaces de travail fonctionnels, le plan directeur prévoit la construction de deux étages additionnels sur les basilaires de l’immeuble existant. De nouveaux immeubles «multifonctionnels» seront construits sur les actuels terrains de stationnement, et l’on aménagera un garage souterrain. Au total, il est prévu d’aménager entre 1500 et 2000 logements, qui occuperont jusqu’à 50% de l’espace.

La Société Radio-Canada, qui désire gérer l’ensemble du projet, prévoit par ailleurs vendre des terrains situés en façade de la maison mère, à l’est et à l’ouest. Une façon de rentabiliser la cure de rajeunissement. On aménagera en outre une place publique et des espaces verts. Aucun immeuble ne sera plus haut que la tour centrale de 23 étages, qui atteint plus de 100 mètres de hauteur et qui occupe 20% des terrains de Radio-Canada.

Radio-Canada a déjà consulté plusieurs représentants du centre-ville, distribué des questionnaires et fait appel à des firmes-conseils en construction immobilière. La semaine dernière, l’organisme Habiter Ville-Marie, qui avait critiqué le projet de transformation de la gare Viger parce qu’il ne prévoyait pas de logements sociaux ou communautaires, a été appelé à se prononcer.

«On a dit à Radio-Canada qu’on souhaitait au moins 15% de logements sociaux et communautaires, comme le veut la stratégie d’inclusion de la Ville, qui utilise le terme “logements abordables”. On va surveiller le projet de près», explique Éric Michaud, de l’organisme Habiter Ville-Marie.

Considering that the development of the Maison Radio-Canada replaced the Faubourg à mélasse, an entire neighbourhood home to thousands of people, with an office tower and a bunch of huge parking lots, this redevelopment can only be a good thing. It will preserve the CBC headquarters while adding plenty of new residents and workers to the area. (Check out this before-and-after aerial shot of the CBC site to see just how much space it wastes.) If we expect to keep suburban sprawl in check, this is the kind of urban intensification we need in our central neighbourhoods.

Photo: Scale model of the Maison Radio-Canada, 1963.

4 comments

  1. This is an exciting development. The irony of course, being that planners will now try to turn this into a vibrant, mixed use, living neighborhood as it once was. You have to wonder what took so long for people /developerts to realize the incredible location: on the river’s edge effectively ovelooking Ile Saint Helene and Mont Saint Bruno beyond. The views from residential towers in all directions will be priceless – that is, hoping buildings taller than 10 floors will be built. There is a tendency in Montrea afteralll to oppose anything tall almost everywhere.

  2. Maison Radio-Canada is always such a strange sight — and seems like it’s in the middle of nowhere. Had no idea that nowhere (the p-lots) were created from a real neighbourhood.

  3. C’était une des pires entreprises de démolition urbaine à la mode pendant les années 60, une tragédie pour les habitants du quartier. On peut observer les restes des immeubles multifonctionnels dans des rues limitrophes comme Amherst. En passant, le premier quartier italien de Montréal était situé dans les parages.

    Il est grand temps de réparer les pots cassés et de rétablir la trame des rues de ce quartier historique; à condition d’assurer une bonne proportion de logements sociaux (HLMs, coopératives, OSBL etc). Les dits “logements abordables” sont bien trop chers pour les moins nantis, y compris les travailleurs précaires dans le domaine des médias et des arts.

  4. If the city wants a megahospital, isn’t the CBC location an ideal site? Easy access, lots of parking, etc.

    If they do build another tower, though, I seriously want a condo on the top floor… what a great view.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *