Église Sainte-Germaine-Cousin, Pointe-aux-Trembles

Photo aérienneL’église Sainte-Germaine-Cousin, située dans l’arrondissement de Pointe-aux-Trembles, constitue sans aucun doute l’un des exemples d’architecture religieuse moderne les plus intéressants de l’île de Montréal. Construite par l’architecte Gérard Notebaert, elle se démarque par l’audace de ses formes ainsi que par sa forme pyramidale.

Cette église, qui fut construite entre 1960 et 1962, témoigne du renouveau de l’architecture des églises du Québec. Après le concile Vatican II, tenu à la fin des années 1950, l’architecture religieuse connaît une intense période d’expérimentation. C’est dans ce contexte d’exploration que Notebaert construit cette église.

Église Sainte-Germaine-Cousin et muret

Bien qu’il soit peu connu, Gérard Notebart est l’un des précurseurs de l’architecture moderne québécoise. Formé à Harvard auprès de Walter Gropius, le fondateur du Bauhaus, il construira plusieurs bâtiments significatifs au Québec dont la Cathédrale Christ-Roi à Gaspé. L’église Sainte-Germaine-Cousin constitue un bâtiment exceptionnel dans l’ensemble de son œuvre.

Comme bien d’autres paroisses, c’est à la suite de pressions démographiques de plus en plus insistantes qu’on créé en 1950 la paroisse Sainte-Germaine-Cousin dans l’est de Montréal. Il faudra attendre un peu moins d’une dizaine d’années avant que Notebaert soit chargé de la construction d’une église et d’un presbytère sur un îlot de la rue Notre-Dame. L’église, qui est caractérisée par une voûte pyramidale posée sur un carré, est aujourd’hui accompagnée d’une salle communautaire de forme ronde, ainsi que d’un presbytère dont la forme linéaire n’est pas sans rappeler celle des motels si populaires à l’époque.

Église Sainte-Germaine-Cousin et salle communautaire

L’une des réussites de Notebaert est d’avoir réussi à allier une esthétique formelle à la fonction liturgique. Comme c’est souvent le cas avec l’architecture moderne, l’architecte a ici préconisé des lignes très épurées. L’utilisation de béton lui a permis de créer une voûte et de donner à l’église un aspect si particulier.

« Cette église se démarque clairement par sa forme. […] En plus du jeu de volumétrie géométrique, on se doit de souligner des jeux réussis de pleins et de vide, de lourd et de léger ainsi que de public et de privé. […] Elle est la première église de forme pyramidale à Montréal et un témoin exceptionnel dans l’évolution de l’architecture religieuse utilisant le béton coulé. Elle se démarque non seulement de la production architecturale montréalaise mais aussi québécoise. [1]»

 

Église Sainte-Germaine-Cousin

Comme tous ceux qui s’intéressent au patrimoine bâti le savent, l’intérêt patrimonial d’un bâtiment n’est jamais le gage de sa conservation. L’église Sainte-Germaine-Cousin en est un exemple. En 2005, l’église et le presbytère ont fait l’objet d’une demande de démolition pour cause de présence d’amiante. On a évoqué la démolition afin d’éviter les frais liés à son enlèvement. Heureusement, la demande a été refusée par la ville de Montréal. Ainsi, bien que le bâtiment soit aujourd’hui inutilisé, on a encore la chance de pouvoir faire un détour pour l’admirer. Par contre, il ne faudrait pas trop attendre…


 

[1] Con_text_ure. Étude d’intérêt patrimonial : Église Sainte-Germaine-Cousin. Montréal, 13 décembre 2005, p.40


4 comments

  1. Un bâtiment qui coûte au-dessus de 75 00$ par année de chauffage (puisque conçu architecturalement sans tenir compte de ce facteur), qui est isolé avec de l’amiante (MIUF) et par conséquent nuit à la santé de ses paroissiens, NE PEUT espérer être préservé longtemps.

    Il faut des paroissiens pour payer les améliorations. Le contexte actuel de la société nous montre que de moins en moins de gens fréquentent les lieux de culte. De plus, ceux qui y vont sont de plus en plus âgés, avec moins de moyens aussi. Et lorsqu’ils décèdent, ils ne sont pas remplacer par des jeunes familles. Savez-vous combien de jeunes venaient à la messe à Sainte-Germaine-Cousin avant sa fermeture? 8 jeunes de moins de 18 ans. Et vous n’étiez pas de ceux-là, Monsieur. Avez-vous payé votre dîme dernièrement pour subvenir aux besoins de ladite église????

    Avant d’applaudir une décision de la Ville de Montréal qui nuit à bien des gens, il faudrait se demander ce qui est le plus important: conserver un éléphant blanc, vandalisé à tours de bras, incendié à plusieurs reprises, pour les lignes de sa structure OU permettre à un organisme communautaire de répondre à des besoins pressants de la population en achetant les lieux et en mettant en place un projet prometteur.

    À vous de me le dire!

  2. Et pourquoi on en fait pas un centre d art / résidence d’artiste histoire d avoir un peu de culture dans l’extrême est de la ville, il pourrait déservir les banlieues aussi…

    il y aurait une exposition au 2 semaine dans la salle ronde…
    le directeur habite sur place…
    possibilité de 2 artistes en résidence pour des périodes de 2-3 mois
    un atelier/studio
    une pièce pour faire des lecture/présentation
    la partie église pour des concert, projection de cinema expérimental, et exposition plus importante si il y a lieu…
    il y aurait une interaction avec la communauté proche ( les polyvalentes de l est de mtl) mais aussi avec les cegep et l’uqam/concordia voir même internationaux…

    On pourrait utiliser 2 des parois extérieures (qui sont + ou – à 45 degré) pour faire des grafitis a la corde d’escalade… p-t installer un quadrillage au file de métal sur les 2 parois pour facilité la monté et assuré une sécurité optimal a chaque fois qu’un jeune en fera l’utilisation

    la croix pourrait être converti facilement en A tout simplement en coupant le bout de la croix et ajoutant deux tiges de metal pour compléter le deux pentes qui forme le A(logo du centre d’art) (A4art.ca, qui est ma propriété)
    budget:

    donc 7500 d’hydro
    un directeur a 20$/l heure à temps plein/résidant  (35h/semaine)
    deux en employé à temps partiel aux salaire minimum (chacun 15-18h semaine)
    2000$ en matériel par année pour les atelier organisé avec les jeunes de la communauté (organisé en collaboration avec les artistes résidents et exposant)

    = 60,250/année

    et désamianter…là j’connais pas les prix…p-t qu’on pourrait tout simplement insérer une espèce de “tente” à l intérieur de l’église pour protéger de l’amiante…

    et ce projet j’voudrais bien en être le directeur!

  3. Beaucoup d’hopitaux du Québec dont le célèbre Maisonneuve-Rosemont sont isolés à l’amiante et personne ne semble en parler ou sous-entendre qu’un enlèvement ou une destruction doit être faite…. C’est des excuse encore pour démolir et bâtir un projet de condo et récupérer des milliers de $ de taxes… on commence à connaitre la game…

  4. Je voudrais avoir un baptistere de naissance , d’un enfant baptise le 8 Juin 2003, au nom Jesse Aaron Grant ,est ce possible de trouve ca dans vos archives?. Merci beaucoup a l’avance!!! L’eglise dont il sera comfirmer demande ce baptistere. Merci!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *