La quartier de mon enfance : Lacey Green, Kirkland

Attention à nos enfants / Maximum 40

Y’é tombe une bombe su’a rue principale. Depuis qu’y ont construit le centre d’achat.

Les Colocs, 1993

En fait, le quartier de mon enfance de Lacey Green à Kirkland, dans l’Ouest-de-l’Île, correspond peu à la réalité du village de Dédé Fortin des Colocs (j’ai vu à la télé cet été que ledit centre d’achat a d’ailleurs depuis fermé ses portes).

Dans le début des années 80, donc aussi loin que ma mémoire me le permet, il y avait un champ de maïs là où se trouve aujourd’hui le quartier résidentiel derrière l’usine de Merck Frosst. Mon oncle, alors adolescent, passait ses étés à ramasser des épis pour gagner son argent de poche.

IGA Kirkland

New IGA in Kirkland, QC

Ça fait depuis plus de deux ans que j’ai déménagé mes pénates au centre-ville de Montréal. Pour la première fois depuis longtemps, il y a quelques semaines, j’ai pris le temps de me promener à Kirkland alors que je retournais visiter mes parents.

Quand même avec quelques différences versus la chanson de Dédé, la construction du nouveau méga-marché IGA a eu l’effet d’une bombe sur le paysage avoisinant. J’ai été surpris de la vitesse avec laquelle ils ont déblayé le petit boisé près de chez nous, à côté du IGA existant.

Dépanneur Happy Times

Non loin de là, le Provi-Soir devenu Boni-Soir est devenu depuis quelques années le dépanneur Happy Times, qu’on présume appartenir à des propriétaires d’origine indienne. À part la bière et les cigarettes, ce dépanneur offre aussi des plats indiens pour emporter ou à livrer : je crois même qu’il s’agit du premier commerce qui prépare des mets indiens à Kirkland. Signe des temps, peut-être ?

CalZone pizza

Pendant ce temps, certains commerces continuent à faire affaire à Kirkland, comme la pizzeria Calzone…

Superclub Vidéotron R.I.P.

…tandis que d’autres, comme le Superclub Vidéotron, croient peut-être qu’ils pourraient faire de meilleures affaires ailleurs.

Pylônes

2 comments

  1. I met with Kirkland urban planners in 2003 for a school research project. I was pretty shocked at their flippant approach to planning. The guy we spoke to aknowledged that mall-development was harming local businesses but said, and I quote, “you can’t stop an $8-million Walmart.” He appeared thrilled to note that traffic had backed up all the way to Lakeshore on the day the Walmart opened.

    In comparison, planners in Beaconsfield were strictly regulating everything up to what materials citizens could use to renovate their homes and were trying to get residents to accept higher density Transit-Oriented Development around the train stations. It was strange that, while these two towns had essentially the same regulatory powers, one group of planners seemed to feel completely powerless in the face of “big development”. I confess i’ve been pretty turned off of Kirkland ever since.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *